L'annuaire de voyance Ursuliah regroupe les sites de médiums et de voyants reconnus pour une voyance de qualité par téléphone, tchat et mail.
annuaire voyance

Annuaire exorcisme et désenvoutement de toute nature sur internet

RSS Annuaire Exorcisme-désenvoutement

Annuaire Exorcisme et désenvoutement


L’exorcisme ou désenvoutement consiste en un rituel religieux très ancien. Les premières traces de ce rituel remontent au IIe millénaire avant Jésus-Christ ! Pourquoi une pratique si ancienne ? Car elle est également universelle. Tous les continents de notre Terre ont connu des exorcistes.


Sa pratique a été généralisée en Europe dès le Moyen-âge. Institutionnalisée par l’Eglise, la pratique avait pour objectif de chasser les démons du corps des hommes et des femmes. Un état que nous appelons plus communément possession.


A notre époque, l’exorcisme ou désenvoutement fait la part belle à l’univers de l’horreur et du paranormal dans les séries télévisées (comme Supernatural) ou les films à grand spectacle (L’Exorciste).


Pourquoi pratique-t-on  l’exorcisme et désenvoutement ?


Cela dépend de la religion. L’islam et le christianisme catholique sont les deux grandes religions utilisant encore cette pratique.


Pour le catholique, pratiquer l’exorcisme ou désenvoutement c’est répondre  aux commandements du Christ qui ordonnait de guérir les malades, de ressusciter les morts, de purifier les lépreux et d’expulser les démons. Jésus aurait alors confié à l’Eglise le soin de repousser Satan du corps et de l’esprit des personnes atteintes par ce fléau diabolique.


L’exorcisme public est pratiqué par les plus hautes autorités religieuses. Sachez par exemple que le Pape Jean Paul II a du pratiquer trois exorcismes durant son pontificat. Fait très rare puisqu’un exorciste nommé par un évêque de Rome suffit pour que la pratique soit acceptée par l’Eglise.


L’exorcisme et désenvoûtement dit privé peut être accompli par toute personne ayant atteint « l’état de grâce ». Il s’agit ni plus ni moins de fidèles ayant la foi, et sachant influer de l’amour et de la miséricorde au possédé lors des différentes prières qui devront être récitées. L’exorciste doit alors accomplir deux missions : sauver l’âme du possédé et mettre le démon hors d’état de nuire.


Exorcisme et désenvoûtement : quand passer à l’action ?


C’est cette fois-ci dans le Coran que l’on en apprend davantage sur l’exorcisme et le désenvoutement. On peut ainsi y lire toute une liste de symptômes qui peuvent mettre les fidèles sur la piste d’une possession. Ces états sont divisés en deux catégories, les symptômes diurnes et nocturnes. Pour la nuit : les personnes anxieuses, insomniaques, très agitées, victimes de cauchemars terrifiants, somnambules, des visions inquiétantes… sont autant d’indications qui doivent inquiéter. En plein jour, le Coran met en garde les personnes ayant souvent des migraines, une trop grande distraction, une paresse accentuée, ou encore remettant en cause les enseignements coraniques.


Il est également intéressant de voir que la possession peut selon l’islam toucher l’être entier ou seulement une partie du corps, on appellera cela alors la possession partielle en opposition à la possession intégrale.


Comment procéder à un exorcisme et désenvoûtement ?


Selon que l’on soit catholique ou musulman le processus d’exorcisme et désenvoûtement diffère. Continuons sur notre lancée avec l’islam.


Exorcisme et désenvoûtement musulman


L’exorcisme démarre par un nettoyage assez particulier de l’habitation du possédé. On y enlèvera les photos de familles ou d’animaux car ils empêchent les Anges de pénétrer dans l’habitation et aucune musique ne doit être entendue durant le rituel. Le désenvoutement a lieu dans une pièce avec le possédé et uniquement lui. Il consiste alors à poser un ensemble de questions reprenant les symptômes de l’âme possédée. Il sera demandé au possédé de s’allonger sur le dos et de se concentrer sur la voix de l’exorciste. Celui-ci posera alors sa main sur le crâne du possédé et lira à voix haute, tout près de l’oreille plusieurs Sourates.


Exorcisme et désenvoûtement catholique


Le prêtre ou le fidèle en état de grâce devra être vêtu d’une étole violette. Un bout sera autour du cou du possédé. Le prêtre commencera par une aspersion d’eau bénite puis récitera un premier Psaume. De nombreuses questions seront alors posées au démon pour qu’il révèle son nom, sa provenance et ses intensions. Des passages des Evangiles seront récités.


L’exorcisme et désenvoutement pourra alors commencer. La main du prête posée sur la tête du possédé, l’exorciste passe à l’action avec des prières et des signes de croix. Un second exorcisme et désenvoutement est ensuite prononcé, beaucoup plus violement en citant l’Apocalypse XII, enfin un troisième exorcisme clôture le procédé. L’exorciste termine par un chant de cantiques et les prières finales.